L’Aéroport de Hong Kong réouvre un jour après 5000 forte démonstration a apporté à l’arrêt

Les autorités à l’aéroport de Hong Kong aujourd’hui suspendu de départ de check-in après manifestants pro-démocratie ont bloqué la facilité pour une deuxième journée, mais certains vols étaient toujours d’arriver et de prendre son envol.

‘L’exploitation du Terminal à l’Aéroport International de Hong Kong ont été sérieusement perturbé la suite de l’assemblée publique, ” l’administration de l’aéroport a déclaré dans un communiqué.

“Tous les service de check-in pour le départ des vols ont été suspendus depuis 16 h 30 (0830 GMT). D’autres de départ et d’arrivée des vols pour le reste de la journée continuera de fonctionner, et les compagnies aériennes de fournir des arrangements pour les passagers qui n’ont pas terminé le départ du processus.’

“Les membres du public sont priés de ne pas venir à l’aéroport.’

Pro-democracy protesters try to occupy the departures hall during another demonstration at Hong Kong's international airport today. Hong Kong airport authority has suspended all departure check-ins on a second day due to the demonstration

Pro-democracy protesters try to occupy the departures hall during another demonstration at Hong Kong's international airport today. Hong Kong airport authority has suspended all departure check-ins on a second day due to the demonstration

Manifestants Pro-démocratie pour essayer d’occuper le hall des départs au cours d’une autre manifestation à Hong Kong aéroport international d’aujourd’hui. L’aéroport de Hong Kong autorité a suspendu tous les départ check-ins sur une deuxième journée en raison de la démonstration

A tourist (central) gives her luggage to security guards as she tries to enter the departures gate during another demonstration by pro-democracy protesters today. The activists have gathered to denounce alleged police violence and call for reforms

A tourist (central) gives her luggage to security guards as she tries to enter the departures gate during another demonstration by pro-democracy protesters today. The activists have gathered to denounce alleged police violence and call for reforms

Un touriste (central) donne ses bagages à des gardes de sécurité, comme elle tente de saisir les départs à la porte lors d’une autre manifestation de manifestants pro-démocratie aujourd’hui. Les militants se sont rassemblés pour dénoncer la prétendue violence policière et de demander des réformes

Hong Kong pro-democracy protesters (bottom) block access to the departure gates during another demonstration at Hong Kong's international airport today. The airport authority has advised members of the public not to come to the airport

Hong Kong pro-democracy protesters (bottom) block access to the departure gates during another demonstration at Hong Kong's international airport today. The airport authority has advised members of the public not to come to the airport

Hong Kong manifestants pro-démocratie (en bas) de bloquer l’accès aux portes d’embarquement lors d’une autre manifestation à Hong Kong aéroport international d’aujourd’hui. L’administration de l’aéroport a informé les membres du public de ne pas venir à l’aéroport

Hong Kong pro-democracy protesters (centre) crowd the area in front of the departure gates to block access. The airport re-opened this morning after around 200 flights were cancelled yesterday due to a 5,000-strong protest in the terminal building

Hong Kong pro-democracy protesters (centre) crowd the area in front of the departure gates to block access. The airport re-opened this morning after around 200 flights were cancelled yesterday due to a 5,000-strong protest in the terminal building

Hong Kong manifestants pro-démocratie (le centre) de la foule dans la zone devant les portes d’embarquement pour bloquer l’accès. L’aéroport a rouvert ce matin, après environ 200 vols ont été annulés hier en raison de 5,000 une forte protestation dans le bâtiment du terminal

In this combination of photos taken on Monday, Aug. 12, 2019, protesters wear eyepatches during a demonstration at the airport in Hong Kong. Protesters who have occupied Hong Kong International Airport wore bandages over one eye in a sign of solidarity with a comrade reportedly hit with a type of non-lethal ammunition known as a beanbag round

In this combination of photos taken on Monday, Aug. 12, 2019, protesters wear eyepatches during a demonstration at the airport in Hong Kong. Protesters who have occupied Hong Kong International Airport wore bandages over one eye in a sign of solidarity with a comrade reportedly hit with a type of non-lethal ammunition known as a beanbag round

Dans cette combinaison de photos prises le lundi, Août. 12, 2019, les manifestants porter eyepatches lors d’une manifestation à l’aéroport de Hong Kong. Les manifestants qui ont occupé Aéroport International de Hong Kong portait des bandages sur un oeil, en signe de solidarité avec un camarade aurait frappé avec un type de non-létale de munitions connu comme un sac de haricots ronds

A pro-democracy protester holds a placard which lists the protesters five demands to the government. The demonstrators are demanding the city's leader completely withdraw the extradition bill and retract the statement that protesters are 'rioters'

A pro-democracy protester holds a placard which lists the protesters five demands to the government. The demonstrators are demanding the city's leader completely withdraw the extradition bill and retract the statement that protesters are 'rioters'

Pro-démocratie manifestant tient une pancarte qui répertorie les manifestants cinq demandes au gouvernement. Les manifestants réclament la ville chef de retirer complètement l’extradition, projet de loi et le retirer de la déclaration, que les manifestants sont des ” émeutiers’

Posters in the airport were calling for demonstrations under the banner: 'an eye for an eye'. The slogan refers to a seriously wounded female protester, who was said to be shot in the eye by the police with a bean bag round during a clash on Sunday. Pictured, a nurse with her one-eye covered takes part in a solidarity protest at the Queen Mary Hospital in Hong Kong today

Posters in the airport were calling for demonstrations under the banner: 'an eye for an eye'. The slogan refers to a seriously wounded female protester, who was said to be shot in the eye by the police with a bean bag round during a clash on Sunday. Pictured, a nurse with her one-eye covered takes part in a solidarity protest at the Queen Mary Hospital in Hong Kong today

Des affiches à l’aéroport étaient en appelant à manifester sous la bannière: “un œil pour un œil”. Le slogan fait référence à une grièvement blessé manifestante, qui a été dit pour être tiré dans l’oeil par la police, avec un bean bag lors d’un affrontement, le dimanche. Sur la photo, une infirmière avec son one-eye, couverts prend part à une manifestation de solidarité à la Reine Marie de l’Hôpital de Hong Kong aujourd’hui

CE N’HONG KONG, LES MANIFESTANTS VEULENT?

En dehors de la démission du Chef de l’Exécutif Carrie Lam, Hong Kong, les manifestants ont énuméré cinq demandes et ont continué à exhorter le gouvernement à y répondre.

Ces cinq demandes sont:

1. Un retrait complet de l’extradition, projet de loi

2. Une rétraction du gouvernement à sa caractérisation que les manifestants étaient des ” émeutiers’

3. Libération inconditionnelle et immédiate de manifestants qui ont été arrêtés, et les poursuites contre eux, a chuté

4. Création d’une commission d’enquête indépendante pour enquêter sur les violences policières lors des affrontements

5. Un véritable suffrage universel

La nouvelle vient à peine quelques heures après l’aéroport, l’un des plus fréquentés du monde, a rouvert à partir d’un arrêt temporaire. Mais des centaines de vols restent annulés au milieu des appels à frais pro-démocratie à l’action en dépit d’hier répression.

Quelque 5 000 manifestants sont descendus sur le bâtiment du terminal, hier, pour dénoncer la prétendue violence policière, forçant l’aéroport le pouvoir d’annuler tous les vols de début d’après-midi.

Beaucoup d’entre eux portaient un eyepatch en référence à une grièvement blessé manifestante, qui a été dit pour être tiré dans l’oeil par la police, avec un bean bag lors d’un affrontement, le dimanche. Les médecins, dit la femme pourrait perdre son droit globe oculaire, les rapports locaux a dit. La Police a déclaré qu’ils étaient d’enquêter sur l’affaire.

Les Images de sang qui coule le visage de la femme qu’elle était couchée sur un trottoir rapidement allé virale et qui figurent dans des affiches appelant à manifester sous la bannière: “un œil pour un œil”.

Police de Hong Kong ont également admis à déployer des agents d’infiltration chez les pro-démocratie manifestants pour les aider à attraper violente des manifestants.

Cette déclaration intervient après des images de l’un des saignements démonstrateur d’être coincé dans le sol était allé virale. Dans le clip, l’homme a été arrêté par un uniforme d’officier de police qui a été aidé par deux hommes soupçonnés d’être secret des policiers habillés comme des militants avec les casques de sécurité et un T-shirt noir.

A traveler (bottom left) sits with protesters during a sit-in rally at the Hong Kong International Airport in Hong Kong

A traveler (bottom left) sits with protesters during a sit-in rally at the Hong Kong International Airport in Hong Kong

Un voyageur (en bas à gauche) se trouve avec les manifestants lors d’un sit-in de rassemblement à l’Aéroport International de Hong Kong à Hong Kong

Protesters severely crippled operations at Hong Kong's international airport for a second day, forcing authorities to cancel all remaining flights out of the city after demonstrators took over the terminals as part of their push for democratic reforms

Protesters severely crippled operations at Hong Kong's international airport for a second day, forcing authorities to cancel all remaining flights out of the city after demonstrators took over the terminals as part of their push for democratic reforms

Les manifestants gravement handicapé opérations à Hong Kong international aéroport pour une deuxième journée, forçant les autorités à annuler tous les autres vols de la ville après que des manifestants ont pris plus de bornes, comme une partie de leur pression pour des réformes démocratiques

After a brief respite early Tuesday, the airport authority announced check-in services for departing flights were suspended as of 4:30pm. Departing flights that had completed the process would continue to operate. Pictured, a British family of four are allowed to go through the departure gate by protesters during the blockage at the Terminal 2 of the airport

After a brief respite early Tuesday, the airport authority announced check-in services for departing flights were suspended as of 4:30pm. Departing flights that had completed the process would continue to operate. Pictured, a British family of four are allowed to go through the departure gate by protesters during the blockage at the Terminal 2 of the airport

Après un bref répit tôt mardi, l’administration de l’aéroport a annoncé les services d’enregistrement pour les vols au départ ont été suspendus de 4:30. Les vols au départ qui avaient achevé le processus continuerait de fonctionner. Sur la photo, une famille Britannique de quatre sont autorisés à passer par la porte d’embarquement par des manifestants lors de l’obstruction au niveau du Terminal 2 de l’aéroport

Protesters hold placards denouncing police brutality as they block the departure gate of the Hong Kong International Airport Terminal 2 during a demonstration.  On Monday, over 200 flights were canceled and the airport was effectively shut down

Protesters hold placards denouncing police brutality as they block the departure gate of the Hong Kong International Airport Terminal 2 during a demonstration.  On Monday, over 200 flights were canceled and the airport was effectively shut down

Les manifestants portent des pancartes dénonçant la brutalité de la police comme ils bloquent la porte d’embarquement de l’Aéroport International de Hong Kong Terminal 2 au cours d’une manifestation. Lundi, plus de 200 vols ont été annulés et l’aéroport a été effectivement arrêté

Passengers have been forced to seek accommodation in the city while airlines struggle to find other ways to get them to their destinations. Pictured, protesters try to prevent a passenger from breaching a barricade in front of departure gates

Passengers have been forced to seek accommodation in the city while airlines struggle to find other ways to get them to their destinations. Pictured, protesters try to prevent a passenger from breaching a barricade in front of departure gates

Les passagers ont été contraints de chercher un logement dans la ville tandis que les compagnies aériennes luttent pour trouver d’autres moyens de les obtenir à leurs destinations. Sur la photo, les manifestants tenter d’empêcher un passager de franchir une barricade devant les portes de départ

The airport disruptions are an escalation of a summer of demonstrations aimed at what many Hong Kong residents see as an increasing erosion of the freedoms they were promised in 1997 when China took over what had been a British colony

The airport disruptions are an escalation of a summer of demonstrations aimed at what many Hong Kong residents see as an increasing erosion of the freedoms they were promised in 1997 when China took over what had been a British colony

L’aéroport perturbations sont à une escalade de l’été à des manifestations visant à ce que beaucoup de résidents de Hong Kong voir qu’une augmentation de l’érosion des libertés qu’ils ont été promis en 1997, lorsque la Chine a pris le dessus ce qui avait été une colonie Britannique

Le centre financier a été secoué par des manifestations au cours des derniers mois contre un maintenant-a suspendu le projet de loi qui permettrait aux individus d’être extradé de la ville à subir son procès dans le Parti Communiste contrôlé par les tribunaux dans la partie continentale de la Chine.

Pékin appelle les manifestants ‘mafieux’ et les liens à la terreur:

Les médias d’etat décrit les manifestants, mardi, que”truands“, affirmant qu’ils ne doivent jamais être apaisé et à brandir le spectre de la partie continentale des forces de sécurité à intervenir pour réprimer en eux.

Lundi, Pékin décrit des troubles et des affrontements à Hong Kong, qui a commencé comme une opposition à un projet de loi sur l’extradition, mais s’est transformé en appelle à la réforme démocratique – comme “le terrorisme émergents”.

L’officiel de l’état agence de nouvelles Xinhua a mis en garde dans un commentaire mardi que les “radicaux violents” ont été pousser à Hong Kong dans un “abîme” et a averti qu’il devrait y avoir aucun compromis à leurs exigences.

“Toute connivence ou de soutien pour les gangsters, tout apaisement d’entre eux, ou des sophismes et des excuses pour eux, de l’insulte et de la diffamation de la police de Hong Kong de la force de sécurisation de leur patrie,” le commentaire dit, ajoutant que les troubles posés “le grand tort à Hong Kong global d’intérêts”.

Les nationalistes tabloïd Le Global Times a dit que “la plus extrême des manifestants ont attaqué la police et l’utilisation de plus en plus dangereuse des armes”.

“Leurs hystérique but est de paralyser le gouvernement de la ras et de lutter contre l’autorité de la police,” le journal a déclaré dans un commentaire.

Sur son journal télévisé diffusé lundi soir, le diffuseur d’état CCTV appelé les manifestations ‘des actes de violence extrême (qui sont) équivaut à un flagrant meurtre’.

“Ceux de Hong Kong chaotique éléments sont un amas, de l’eau boueuse dans l’historique torrent, qui sera nettoyé,” l’ancre de nouvelles dit.

Dans une vidéo postée sur son Weibo canaux CCTV, un ancrage prévenu les téléspectateurs: “Quand la lutte contre le terrorisme, il n’y a pas de main molle.’

L’affichage de la masse de former opposition à ce projet de loi a transformé en un plus large mouvement pro-démocratie qui a jeté le défi le plus important à Pékin autorité puisque l’ancienne colonie Britannique revenue à la domination Chinoise en 1997.

Les manifestants ont continué à exhorter le gouvernement à répondre à leurs cinq demandes, y compris un retrait complet de l’extradition, projet de loi, une enquête indépendante sur les allégations de violences policières et le suffrage universel.

Outre les rassemblements à l’aéroport, à environ 500 travailleurs médicaux auraient mis en scène silencieuse manifestations dans 13 hôpitaux publics aujourd’hui, plus de ce qu’ils ont dit était l’usage excessif de la force par la police lors d’affrontements sur le week-end.

De nombreux travailleurs médicaux ont été également porter eyepatches en réponse à la campagne. Les manifestations ont été organisées pendant les pauses de midi et n’ont pas affecté le fonctionnement de l’hôpital, a déclaré rapports locaux.

La ville chef de file a averti aujourd’hui que les manifestants étaient en train de pousser la ville vers le bas le chemin de non retour”.

Pékin a également fait des déclarations de sinistre, l’image de marque de l’anti-extradition, projet de loi de militants, dans leur 10ème semaine de manifestations, ‘mafieux’ et assimilé à du terrorisme.

Le centre financier du chef de Carrie Lam, a déclaré: “la Violence, peu importe si c’est l’usage de la violence ou de l’apologie de la violence, de pousser à Hong Kong en bas d’un chemin de non-retour, va plonger la société de Hong Kong dans un très inquiétant et dangereux de la situation …

“La situation à Hong Kong la semaine dernière m’a fait très peur que nous sommes arrivés à cette situation dangereuse.’

Lam, qui furent confrontés à un questionnement à partir de reporters locaux et à un moment, semblait être sur le point de larmes, appelé au calme.

“Prenez une minute pour penser, regardez notre ville, notre maison, avez-vous vraiment envie de le voir poussé dans l’abîme,’ Lam dit, même si elle a de nouveau refusé de faire des concessions aux manifestants.

À l’aéroport de Hong Kong, les opérations ont repris tôt le matin du mardi, un jour après que des milliers de manifestants ont convergé sur elle.

Mais le chaos était loin d’être terminée, avec un énorme arriéré de vols au clair.

Quelques heures après le Lam de la conférence de presse, des milliers de manifestants renvoyé à l’aéroport de Hong Kong avec de nombreux asseoir en face de barrières de sécurité dans le hall de départ.

“Je veux arrêter de l’aéroport tout comme hier, donc la plupart du départ des vols seront annulés”, un 21-year-old étudiant qui a donné son nom de famille comme Kwok, a déclaré à l’AFP à l’occasion du rallye.

Protesters attend a sit-in against police violence in Hong Kong International Airport today. The city's Beijing-backed leader Carrie Lam today warned that protesters were pushing the city down the 'path of no return' at a press conference

Protesters attend a sit-in against police violence in Hong Kong International Airport today. The city's Beijing-backed leader Carrie Lam today warned that protesters were pushing the city down the 'path of no return' at a press conference

Les manifestants assister à un sit-in contre les violences policières à Aéroport International de Hong Kong aujourd’hui. La ville de Pékin adossés à des leader Carrie Lam a averti aujourd’hui que les manifestants étaient en train de pousser la ville vers le bas le chemin de non-retour ” lors d’une conférence de presse

The protesters' other demands include an independent investigation into police's actions during clashes and the establishment of free elections through universal suffrage. Now the city's residents choose their leader from Beijing-approved candidates

The protesters' other demands include an independent investigation into police's actions during clashes and the establishment of free elections through universal suffrage. Now the city's residents choose their leader from Beijing-approved candidates

Les manifestants autres exigences incluent le lancement d’une enquête indépendante sur les allégations de violences policières et en établissant des élections libres au suffrage universel. Maintenant habitants de la ville de choisir leur chef de file de Beijing a approuvé les candidats

At Hong Kong airport, operations resumed early on Tuesday morning, a day after thousands of protesters converged on it. But the chaos was far from over, with a massive backlog of flights to clear and the check-ins suspended again this afternoon

At Hong Kong airport, operations resumed early on Tuesday morning, a day after thousands of protesters converged on it. But the chaos was far from over, with a massive backlog of flights to clear and the check-ins suspended again this afternoon

À l’aéroport de Hong Kong, les opérations ont repris tôt le matin du mardi, un jour après que des milliers de manifestants ont convergé sur elle. Mais le chaos était loin d’être terminée, avec un énorme arriéré de vols au clair et les check-ins suspendu à nouveau cet après-midi

The central government in Beijing has ominously characterised the current protest movement as something approaching 'terrorism' that poses an 'existential threat' to the local citizenry. While protesters continue to demand the city's government release arrested demonstrators, investigate police's actions and withdraw the extradition bill that sparked the unrest

The central government in Beijing has ominously characterised the current protest movement as something approaching 'terrorism' that poses an 'existential threat' to the local citizenry. While protesters continue to demand the city's government release arrested demonstrators, investigate police's actions and withdraw the extradition bill that sparked the unrest

Le gouvernement central de Pékin est encore plus inquiétant caractérise l’actuel mouvement de protestation comme quelque chose qui se rapproche de “terrorisme” qui constitue une “menace existentielle” pour la population locale. Tandis que les manifestants continuent d’exiger que le gouvernement de la ville de libération des manifestants ont été arrêtés, d’enquêter sur la police d’actions et de retirer de l’extradition, projet de loi, qui a suscité de l’inquiétude

Travelers argue with protesters as they try to go through the departure gates of the Hong Kong International Airport

Travelers argue with protesters as they try to go through the departure gates of the Hong Kong International Airport

Les voyageurs discuter avec les manifestants alors qu’ils tentent de passer par les portes d’embarquement de l’Aéroport International de Hong Kong

The Hong Kong police attempted to fend off criticism yesterday after being accused of using excessive violence during clashes on Sunday. Online footage shows officers shooting projectiles within a close range to protesters at a subway station

The Hong Kong police attempted to fend off criticism yesterday after being accused of using excessive violence during clashes on Sunday. Online footage shows officers shooting projectiles within a close range to protesters at a subway station

La police de Hong Kong a tenté de parer aux critiques hier, après avoir été accusé d’usage excessif de la violence durant les affrontements de dimanche. En ligne film montre les officiers de tir de projectiles à l’intérieur d’une gamme étroite de manifestants à une station de métro

Protesters sleep on the floor at the Hong Kong International Airport on Tuesday amid calls for fresh action today

Protesters sleep on the floor at the Hong Kong International Airport on Tuesday amid calls for fresh action today

Les manifestants dormir sur le sol à l’Aéroport International de Hong Kong mardi, sur fond d’appels pour les frais de l’action aujourd’hui

Hong Kong's Chief Executive Carrie Lam is pictured speaking today. Lam told reporters that dialogue would only begin when the violence stopped. She reiterated her support for the police and said they had had to make on-the-spot decisions

Hong Kong's Chief Executive Carrie Lam is pictured speaking today. Lam told reporters that dialogue would only begin when the violence stopped. She reiterated her support for the police and said they had had to make on-the-spot decisions

Hong Kong le Chef de l’Exécutif Carrie Lam est représenté en parler aujourd’hui. Lam a déclaré aux journalistes que le dialogue peut commencer que lorsque la violence s’est arrêtée. Elle a réitéré son soutien à la police et a dit qu’ils avaient eu à faire sur-le-champ des décisions

Anti-government protesters use trolleys to set up barricades in front of security gates during a demonstration at Hong Kong airport on Tuesday, ignoring the latest warnings from Lam and Beijing. Beijing has also made ominous declarations, branding the anti-extradition bill's activists, in their 10th week of protests, 'mobsters' and likened them to terrorism

Anti-government protesters use trolleys to set up barricades in front of security gates during a demonstration at Hong Kong airport on Tuesday, ignoring the latest warnings from Lam and Beijing. Beijing has also made ominous declarations, branding the anti-extradition bill's activists, in their 10th week of protests, 'mobsters' and likened them to terrorism

Des manifestants Anti-gouvernementaux utilisation des chariots à érige des barricades devant les barrières de sécurité lors d’une manifestation à l’aéroport de Hong Kong mardi, ignorer les dernières mises en garde de Lam et de Pékin. Pékin a également fait des déclarations de sinistre, l’image de marque de l’anti-extradition, projet de loi de militants, dans leur 10ème semaine de manifestations, ‘mafieux’ et assimilé à du terrorisme

Anti-government protesters prepare to stage another sit-in today as they use baggage trolleys to blockade the airport

Anti-government protesters prepare to stage another sit-in today as they use baggage trolleys to blockade the airport

Des manifestants Anti-gouvernementaux se préparer à un autre stade d’un sit-in aujourd’hui qu’à l’utilisation des chariots à bagages à un blocus de l’aéroport

Les manifestants mettre en place un long barricade faite de chariots à bagages à l’une des principales barrières de sécurité, puis se leva pour bloquer les passagers qui cherchent à obtenir à travers.

Cathay Pacific, Hong Kong phare de la compagnie aérienne, le mardi matin a répertorié plus de 200 annulations de vol et a exhorté les clients de différer les voyages non essentiels en provenance de Hong Kong.

Frank Filser, 53 ans, avait du mal à reporter un vol de retour vers l’Allemagne pour rendre visite à son père qui a un cancer en phase terminale.

Mais il a dit qu’il a sympathisé avec les manifestants en dépit de la perturbation.

‘Ils se battent pour Hong Kong et c’est leur point de vue, dit-il.

‘Chaque fois que je peux revenir à l’Allemagne, mais que dire des gens qui ont grandi ici? C’est leur maison.’

Seule une poignée de manifestants sont restés à l’aéroport et il n’était pas clair combien de répondre à des appels sur les médias sociaux pour revenir plus tard dans la journée.

De nombreuses affiches et d’illustrations, les manifestants avaient accroché dans tout l’aéroport, lundi, ont été prises vers le bas, mais les graffitis, certains en train de lire “un œil pour un œil” – pourrait encore être vu dans plusieurs endroits.

A nurse wears an eyepatch and face mask as medical staff take part in a protest against police brutality on the protesters at a hospital in Hong Kong today. Around 500 medical workers reportedly staged silent protests in 13 public hospitals today

A nurse wears an eyepatch and face mask as medical staff take part in a protest against police brutality on the protesters at a hospital in Hong Kong today. Around 500 medical workers reportedly staged silent protests in 13 public hospitals today

Une infirmière porte un eyepatch et masque pour le visage que le personnel médical de prendre part à une manifestation contre la brutalité de la police sur les manifestants dans un hôpital de Hong Kong d’aujourd’hui. Environ 500 travailleurs médicaux auraient mis en scène silencieuse manifestations dans 13 hôpitaux publics aujourd’hui

Demonstrators have in recent days focused on their demand for an independent inquiry into what they call the police's abuse of power and negligence. Medical staff are seen holding signs that read 'Why no one mentions about tear gas' (bottom left) and 'Using tear gas indoors, who is the actual murderer' (bottom right) during a peaceful sit-in protest today

Demonstrators have in recent days focused on their demand for an independent inquiry into what they call the police's abuse of power and negligence. Medical staff are seen holding signs that read 'Why no one mentions about tear gas' (bottom left) and 'Using tear gas indoors, who is the actual murderer' (bottom right) during a peaceful sit-in protest today

Les manifestants ont au cours des derniers jours concentrés sur leur demande d’une enquête indépendante sur ce qu’ils appellent la police de l’abus de pouvoir et de négligence. Le personnel médical qui portent des signes qui lisent ” Pourquoi personne ne parle de la sur les des gaz lacrymogènes’ (en bas à gauche) et ‘a l’Aide de gaz lacrymogène à l’intérieur, qui est le véritable assassin’ (en bas à droite) lors d’un sit-in de protestation aujourd’hui

Nurses wearing eyepatch and face masks take part in a protest against alleged police brutality to the protesters at a hospital in Hong Kong today. The sign on the left reads 'Have conscience in the heart. Guardian justice'

Nurses wearing eyepatch and face masks take part in a protest against alleged police brutality to the protesters at a hospital in Hong Kong today. The sign on the left reads 'Have conscience in the heart. Guardian justice'

Les infirmières portant eyepatch et masques de participer à une manifestation contre les prétendues la brutalité de la police aux manifestants dans un hôpital de Hong Kong d’aujourd’hui. Le signe sur la gauche indique ” Avoir la conscience dans le cœur. Gardien de justice”

Police confirmed that officers fired one shot of tear gas into a train station Sunday, saying it was necessary to disperse violent protesters

Police confirmed that officers fired one shot of tear gas into a train station Sunday, saying it was necessary to disperse violent protesters

Lors d’une conférence de presse hier, la police a confirmé que les agents tiré un coup de gaz lacrymogène dans une gare, dimanche, en disant que c’était nécessaire pour disperser les manifestants violents. Un porte-parole a également admis avoir utilisé des agents d’infiltration

Addressing criticism of police firing pepper spray pellets at close range, officials said the weapon was not lethal. They added they were gathering evidence about whether a female protester who was pictured with a bleeding eye was hit by police

Addressing criticism of police firing pepper spray pellets at close range, officials said the weapon was not lethal. They added they were gathering evidence about whether a female protester who was pictured with a bleeding eye was hit by police

Aborder la critique de tirs de la police spray au poivre pastilles à bout portant, les fonctionnaires ont déclaré que l’arme n’était pas mortelle. Ils ont ajouté qu’ils étaient sur la collecte de preuves qu’une manifestante qui a été photographiée avec un saignement de l’œil a été frappé par la police

Hong Kong is at a critical juncture after two months of anti-government street protests and violence there must stop, China's Hong Kong and Macau affairs office said on Monday. Yang Guang, a spokesman for the office, delivered a televised address

Hong Kong is at a critical juncture after two months of anti-government street protests and violence there must stop, China's Hong Kong and Macau affairs office said on Monday. Yang Guang, a spokesman for the office, delivered a televised address

Hong Kong est à un moment critique, après deux mois d’anti-gouvernement à des manifestations de rue et la violence doit cesser, de la Chine de Hong Kong et de Macao bureau des affaires, a déclaré lundi. Yang Guang, un porte-parole de l’office, a prononcé une allocution à la télévision

'Hong Kong's radical demonstrators have repeatedly used extremely dangerous tools to attack police officers, which already constitutes a serious violent crime, and also shows the first signs of terrorism emerging,' said Yang Guang in Beijing

'Hong Kong's radical demonstrators have repeatedly used extremely dangerous tools to attack police officers, which already constitutes a serious violent crime, and also shows the first signs of terrorism emerging,' said Yang Guang in Beijing

“Hong Kong est radical manifestants ont utilisé à plusieurs reprises extrêmement dangereux outils à l’attaque des agents de police, ce qui constitue déjà un grave crime violent, et montre les premiers signes de terrorisme émergents”, a déclaré Yang Guang, à Pékin

Les manifestants ont adopté le slogan d’après une femme a subi une grave visage blessure, qui aurait lui a fait perdre la vue dans un œil lors d’une manifestation qui a dégénéré dans la nuit de dimanche.

Les manifestants ont accusé la police d’avoir causé la blessure par le tir d’un bean-bag, et de citer le cas comme preuve de ce qu’ils disent a été excessif et disproportionné de la réponse de la police à leurs manifestations.

Hong Kong compagnie aérienne Cathay Pacific, a déclaré aujourd’hui qu’il avait été suspendu avec effet immédiat, mardi, un deuxième agent d’exploitation de vol CX216 pour les abus de la société de l’information, et a également commencé procédures disciplinaires internes.

Le vol était un lundi, il a déclaré dans une déclaration par courriel à Reuters.

A trending clip, filmed by Hong Kong Free Press, shows one suspected undercover Hong Kong police officer apparently helping his uniformed colleague to pin a protester to the ground

A trending clip, filmed by Hong Kong Free Press, shows one suspected undercover Hong Kong police officer apparently helping his uniformed colleague to pin a protester to the ground

Une tendance à la clip, filmé par Hong Kong liberté de la Presse, montre une suspicion d’infiltration de Hong Kong officier de police apparemment aider son collègue en uniforme à la broche un manifestant au sol

Hong Kong police yesterday admitted at a press conference that they had used 'decoy officers' during demonstrations to help catch 'violent protesters'. The police declined to give details

Hong Kong police yesterday admitted at a press conference that they had used 'decoy officers' during demonstrations to help catch 'violent protesters'. The police declined to give details

Police de Hong Kong hier, a admis lors d’une conférence de presse qu’ils avaient utilisé le ” leurre des agents lors des manifestations pour les aider à attraper violente des manifestants. La police a refusé de donner des détails

The young man, who said his name was Chow Ka-lok and asked for a lawyer, was shown with a bleeding head wound and said he had a broken tooth. The clip has sparked public outrage

The young man, who said his name was Chow Ka-lok and asked for a lawyer, was shown with a bleeding head wound and said he had a broken tooth. The clip has sparked public outrage

Le jeune homme, qui a dit que son nom était Chow Ka-lok et a demandé un avocat, a été montré avec un saignement blessure à la tête et a dit qu’il avait une dent cassée. Le clip a suscité l’indignation du public

La compagnie aérienne hier averti à son personnel qu’ils pouvaient être licenciés s’ils “soutenir ou de participer à des manifestations illégales” comme la compagnie aérienne vient sous la pression de Pékin.

L’avertissement qui suit les nouvelles réglementations imposées par la Chine de l’aviation de l’organisme de réglementation, ce qui nécessite de la compagnie aérienne afin de soumettre manifeste de personnel sur les vols vers le continent ou par l’intermédiaire de son espace aérien.

Cathay Pacific a déclaré samedi avoir suspendu un pilote chargé avec des émeutes et des licenciés de deux terrains employés pour inconduite dans les cas qui sont apparemment liées à la poursuite des manifestations.

China's Hong Kong and Macau Affairs office today said the city had reached a critical juncture and after police had made a show of demonstrating a powerful water cannon. One protester is seen accusing police of using violence

China's Hong Kong and Macau Affairs office today said the city had reached a critical juncture and after police had made a show of demonstrating a powerful water cannon. One protester is seen accusing police of using violence

Lundi, le rallye est venu de la Chine de Hong Kong et de Macao bureau des Affaires déclaré que la ville avait atteint un seuil critique et après que la police avait fait un show de démonstration d’un puissant canon à eau. Un manifestant est vu accuser la police de recourir à la violence

Le début des manifestations en opposition à un projet de loi qui aurait permis à des extraditions vers le continent, mais il a rapidement évolué vers une plus large offre de renverser une diapositive de droits et libertés dans le sud de la ville Chinoise.

Les manifestations sont devenues de plus en plus violents, la police a utilisé des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc, et les manifestants, parfois, lançant des briques et des bouteilles.

Les autorités de Pékin le lundi claqué violence des manifestants qui ont jeté des cocktails molotov sur les policiers, en les reliant à de “terrorisme”.

“Hong Kong est radical manifestants ont utilisé à plusieurs reprises extrêmement dangereux outils à l’attaque des agents de police, ce qui constitue déjà un grave crime violent, et montre les premiers signes de terrorisme émergents”, a déclaré Yang Guang, porte-parole de la ras de Hong Kong et de Macao, Bureau des Affaires du Conseil d’Etat.

Quelques heures plus tard, deux de l’état des médias a couru vidéos montrant des blindés et des transporteurs de troupes censées conduire à Shenzhen, à la frontière de Hong Kong.

La chine, les médias d’etat, mardi, alors cherché à la rampe jusqu’à la pression.

All remaining flights out of Hong Kong International Airport were cancelled on Monday after protesters swarmed to a terminal building to stage a sit-in

All remaining flights out of Hong Kong International Airport were cancelled on Monday after protesters swarmed to a terminal building to stage a sit-in

Tous les autres vols de Aéroport International de Hong Kong ont été annulés lundi, après que les manifestants ont envahi à un terminal pour organiser un sit-in

Protesters started three days of rallies at the city's busy airport on Friday

Protesters started three days of rallies at the city's busy airport on Friday

Les manifestants ont commencé trois jours de rassemblements à la ville occupée de l’aéroport de vendredi

‘Vêtu de noir des truands ont créé une atmosphère de terreur sur les rues de Hong Kong, ” l’agence de presse officielle Xinhua a déclaré dans un commentaire.

Un haut fonctionnaire dans l’administration du Président AMÉRICAIN Donald Trump, lundi, a exhorté “toutes les parties” à éviter la violence à Hong Kong.

‘Les sociétés sont mieux servis lorsque les divers points de vue politiques sont respectés et peuvent être librement et pacifiquement exprimé, ” le fonctionnaire a déclaré sous couvert de l’anonymat.

Hong Kong dernier gouverneur Britannique Chris Patten aujourd’hui mis en garde que si la Chine est intervenue à Hong Kong, ce serait une catastrophe et que le Président Chinois Xi Jinping devrait voir la sagesse d’essayer de rassembler les gens.

Patten a déclaré qu’il était contre-productif de les Chinois, afin de prévenir des “autres méthodes” si les manifestations ne s’arrête pas.

“Ce serait une catastrophe pour la Chine et Hong Kong,’ Patten a dit à la BBC radio. ‘Depuis que le Président Xi a été dans le bureau, il y a eu une vague de répression contre la dissidence et les dissidents partout, le parti a été en contrôle de tout.”

Patten a déclaré le Premier Ministre Britannique, Boris Johnson, devrait demander AMÉRICAINE de Sécurité Nationale Conseiller John Bolton, qui est à Londres cette semaine pour obtenir de Washington d’accepter que ce serait une “catastrophe” si la Chine était à intervenir à Hong Kong.

lien

(Visité 1 fois, 1 visites aujourd’hui)

Related posts:

photo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

www.000webhost.com